Nouvelles

14 janvier 2009

La situation de Bécancour est enviable

Le Nouvelliste (Trois-Rivières)
Actualités, mercredi 14 janvier 2009, p. 16
 

"La situation de Bécancour est enviable"
 

La Ville entend faire sa part en emboîtant elle aussi le pas aux investissements annoncés en 2008
 

Aubry, Marcel
 

Bécancour - TRT ETGO, Gentilly-2, REC Silicon. De gros investissements en cours et à venir à Bécancour. Des gens d'affaires l'affirment: étant donné tout ce qui s'en vient, Bécancour vit dans une bulle actuellement et rame définitivement à contre-courant de l'économie mondiale.


Le maire, Maurice Richard, confirme: "La situation de Bécancour est enviable actuellement." Il l'a répété encore, lundi soir, aux quelques citoyens venus assister à la première assemblée publique du conseil municipal en 2009.


M. Richard savoure toutes ces annonces d'investissements importants qui ont été faites en 2008 pour sa ville. L'administration municipale s'y prépare. Et les élus n'ont pas l'intention d'assister les bras croisés à la réalisation de ces investissements. La Ville de Bécancour entend elle aussi faire sa part en investissant dans des dossiers
d'immobilisations et d'infrastructures.


"Tous les spécialistes que nous entendons actuellement, qu'ils soient américains ou canadiens, suggèrent, recommandent et dirigent les investisseurs, non pas vers des subventions ou des aides financières, mais plutôt vers des infrastructures, du bâti, soit des éléments qui ont un impact immédiat dans l'économie et qui vont durer longtemps", dit-il.
 

"TRT ETGO, Gentilly-2, Rec Silicon, ce sont des investissements dans du long terme, insiste-t-il, et tous les gestes que nous posons au conseil vont dans le même sens, ce qui devrait nous permettre de moins ressentir le ressac de la crise économique." Il ajoute que les dirigeants de la Ville surveillent les dépenses qui sont faites et essaient de faire en sorte que celles autorisées soient efficaces.Parc de la rivière Gentilly
Pour l'année qui vient, la Ville de Bécancour entend, en outre, participer au développement du Parc de la rivière Gentilly, entre autres dans le secteur Sainte-Gertrude. Elle veut y aménager un lien avec le secteur Gentilly. À long terme, les élus souhaitent en effet faire de cet endroit un produit d'appel, au même titre que le Centre de la biodiversité du Québec à Sainte-Angèle, qui vient d'être agrandi et qui est en voie d'aménagement à l'intérieur, peut en être un. Une étude de faisabilité est en cours sur le projet du Parc de la rivière Gentilly.
 

En rapport avec les recommandations de la firme ST Marketing, la Ville a aussi tout un projet dedéveloppement et d'accès au fleuve au quai de Sainte-Angèle-de-Laval. Un projet de développement qui s'étendra sur plusieurs années.
 

Hébergement et restauration

 

Les élus sont aussi soucieux de favoriser l'élargissement de la gamme de services qui sont disponibles sur le territoire municipal, soit les services d'hébergement et de restauration notamment. Il rappelle que cette préoccupation a trait aux deux pôles de développement que la Ville souhaite compléter, soit en bordure de l'autoroute 55 à Saint-Grégoire, et à la jonction de l'autoroute 30 et du boulevard Bécancour dans le secteur
Bécancour, où le Domaine Bergeron a été acquis par l'entreprise en construction Paris et frères.
 

À cet endroit aussi, une bande de terrain le long de la 30 est prévu pour des services publics, soit des lieux d'hébergement, restaurants et autres. "On est en discussion avec des promoteurs actuellement, signale le maire, et ces discussions vont exactement dans le sens des orientations qui nous ont été faites dans le rapport d'étude
de ST Marketing.